Limitations

Il est arrivé que le trafic des différents réseaux P2P soit bridé au niveau applicatif (ce qui implique que le bridage n'est pas contournable par la modification des numéros de ports utilisés par les applications concernées) pour les abonnés non dégroupés.

Pour certaines zones, le bridage des protocoles P2P s'était transformé en blocage quasi-total, contrariant par ce fait toute utilisation légale du P2P comme le téléchargement de musique libre sur Jamendo, par exemple, ou d'images ISO de Linux, de mises-à-jour de certains jeux utilisant le protocole BitTorrent... Et s'ajoute à la liste des bridages précédents, les bridages des logiciels d'utilisation courante, dont voici une liste non exhaustive : les clients de messagerie instantanée comme MSN ou Yahoo! Messenger, les clients utilisant le protocole Jabber, les clients de VoIP comme Skype, IRC ou bien encore les jeux en réseau les plus populaires devenus subitement inutilisables (bien que les utilisateurs de ces jeux paient un abonnement mensuel à l'éditeur du jeu)... Ces problèmes rendaient de fait l'utilisation normale d'Internet (outre le courrier électronique, la navigation sur les sites web, le FTP, les newsgroups) quasi-impossibles pour les abonnés dans cette situation.